Productions en tournée

Phèdre

Programme du concert

Jean-Baptiste LEMOYNE
Phèdre

Interprètes

LE CONCERT DE LA LOGE
Julien Chauvin direction et violon solo
Marc Paquien mise en scène

Phèdre Judith Van Wanroij
Œnone Diana Axentii
Hippolyte Enguerrand de Hys
Thésée Thomas Dolié

Tragédie lyrique en 3 actes sur un livret de François-Benoît Hoffmann,
créée le 26 octobre 1786 au Château de Fontainebleau.
Adaptation pour quatre chanteurs et dix instruments de Benoît Dratwicki.


Le livret de Phèdre s’inscrit dans la lignée d’une mode « Louis XVI » en faveur de la résurgence du « Grand Siècle » : nombre d’esthètes estimaient que la décadence des arts engagée depuis la disparition de Rameau imposait un pieux retour aux sources classiques du règne de Louis XIV. Librettiste encore dans la fougue de la jeunesse, François-Benoît Hoffman (1760-1828) – à qui l’on devra en 1797 le texte de la fulgurante Médée de Cherubini – transforma les vers de Racine pour n’en conserver que quelques bribes saillantes. La musique composée sur cette trame resserrée hérite des expériences menées par Gluck pendant la décennie 1770-1780. Jean-Baptiste Lemoyne est particulièrement attentif à la justesse de ton des récitatifs : les brèves incises orchestrales, les modulations imprévisibles, les silences mêmes renforcent un texte particulièrement dramatique. Lemoyne utilise quelques effets qui rendent son style facilement reconnaissable. En particulier, les unissons d’orchestre qui confèrent un inquiétant mystère à chaque apparition de Phèdre. La partition use avec succès du style « frénétique » (Berlioz y verra les sources indiscutables du premier romantisme) développé par l’école gluckiste, lequel permettait à Mlle Saint-Huberty – pour qui le rôle avait été créé – de faire valoir tout son potentiel scénique et toute la puissance de sa voix.

Production Palazzetto Bru Zane
Coproduction Théâtre de Caen / Centre de musique baroque de Versailles / Opéra de Reims


Spedidam