Situé dans le quartier de San Stin, proche de la Basilique des Frari, le casino Zane, édifié entre 1695 et 1697, fut pendant un siècle le palais de divertissement du palazzo Zane, construit à quelques dizaines de mètres. Le palais principal – aujourd’hui la Scuola Livio Sanudo (école de formation) – et le palazzetto étaient séparés par un somptueux jardin à la française. Le bâtiment jouxtant le palazzetto correspondait, à l’origine, à la bibliothèque du lieu ; elle n’existe plus aujourd’hui en l’état.

En 1682, l’atelier de Baldassare Longhena – célèbre architecte du baroque vénitien, qui conçut la Ca’ Pesaro et la Ca’ Rezzonico – achève la restructuration du palazzo Zane commandée par Dominico Zane. Celui-ci était mort en 1672, avant la fin des travaux, en léguant ses biens, ainsi qu’une collection de livres et de peintures, à son neveu Marino Zane. La construction du casino et de la bibliothèque fut initiée par ce dernier, désireux de préserver les collections de son oncle, qu’il s’était employé à enrichir rapidement.

L’architecte Antonio Gaspari, issu de l’atelier de Longhena, eut pleine liberté pour concevoir le casino. À sa mort, son assistant Domenico Rossi poursuivit ses projets, épaulé par des artistes de renom. La décoration intérieure, très riche, est ainsi attribuée au célèbre stucateur Abbondio Stazio et la balustrade en bois qui surplombe la salle de bal proviendrait de l’atelier du sculpteur Andrea Brustolon. Les fresques sont – depuis peu – attribuées à Sebastiano Ricci.

Le palais est classé ; en 2006 une étude historique a été réalisée, en lien avec la Surintendance des beaux-arts de Venise et, en 2007, un vaste chantier de restauration a été engagé par la Fondation Bru. Le projet est double : réhabiliter le bâtiment dans l’esprit de l’époque et y créer un lieu dédié à la musique, qui était sa finalité première. La fondation Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française a été créée en janvier 2008 pour redonner vie à ce lieu grâce à la musique.

Visites Guidees du Palazzetto Bru Zane >