Cycle Les musiciens dans la Grande Guerre

Violoncelle et piano

Survenue en 1914 dans l’incendie de sa maison et après qu’il a tiré sur des troupes allemandes, la mort d’Albéric Magnard donna naissance à toute sorte de fantasmes et fut présentée comme un exemple de bravoure face à la barbarie « boche ». La musique de ce compositeur, profondément influencée par Wagner et Beethoven, fut cependant plus délicate à brandir en étendard d’une culture française conquérante. Sa Sonate pour violoncelle (1911), au même titre que celle de Louis Vierne (1910) ou du Largo de Jean Cras (1903), permet de juger que la musique de chambre parisienne suit, au début du XXe siècle, un chemin qui n’a rien de national. Face à l’injonction d’exprimer la modernité, faisant fi de la géopolitique, c’est à l’ensemble des sources créatrices européennes qu’elle puise.

Concert retransmis en direct sur Bru Zane Classical Radio :
classicalradio.bru-zane.com

violoncello, pianoforte, sonate_musica classica_Festival i musicisti nella grande guerra

Programme du concert

Jean CRAS
Largo pour violoncelle et piano
Albéric MAGNARD
Sonate pour violoncelle
Louis VIERNE
Sonate pour violoncelle op. 27

Interprètes

Edgar Moreau violoncelle
Pierre-Yves Hodique piano