Productions en Tournée

Requiem pour Louis XVI & Marie-Antoinette

Lorsque Louis XVIII revint au pouvoir après la chute de Napoléon en 1815, il restaura la magnificence de l’ancienne monarchie et voua un culte aux victimes royalistes de la Révolution. Son frère Louis XVI, guillotiné en 1793, fut le premier objet de cette dévotion. On commanda chaque année aux meilleurs compositeurs du royaume un requiem destiné à être chanté le jour anniversaire de sa mort, le 21 janvier. De tout ce répertoire, l’œuvre de Cherubini (1815) émerge par la qualité de son écriture chorale et la puissance de son orchestration. En 1822, Louis XVIII allait ajouter un autre symbole à cette commémoration annuelle importante : la translation du cœur de Marie-Antoinette à la basilique de Saint-Denis, tombeau séculaire des rois de France. Pour l’occasion, le compositeur officiel de la Chapelle des Tuileries, Charles-Henri Plantade (1764-1839), écrivit une Messe de requiem dont la tonalité de mineur n’est pas fortuitement choisie : elle reprend celle du Requiem de Mozart dont le succès n’a pas été démenti depuis sa découverte en France vers 1805. L’œuvre, pour chœur et orchestre sans soliste, n’a jamais été rejouée depuis cette époque et peut être regardée autant comme l’un des plus grands hommages des Bourbons à l’Ancien Régime que comme un modèle du style Restauration en matière de musique religieuse.

Requiems-Concert-spirituel
Production Bru Zane France

Programme du concert

Charles-Henri PLANTADE
Messe des morts en ré mineur
Hector BERLIOZ
Méditation religieuse (extrait de Tristia)
Luigi CHERUBINI
Requiem en ut mineur

PLANTADE – Messe des morts en ré mineur à la mémoire de Marie-Antoinette, Kyrie

Interprètes

CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL
Hervé Niquet direction