Cycle Charles Gounod, de l'église à l'opéra

À une ou deux voix

Attiré par la scène tout autant que par l’église, Gounod a laissé une abondante œuvre vocale séculière et profane : chœurs, opéras, motets latins et mélodies. Ce dernier genre se situe à la croisée des préoccupations du compositeur. Aux côtés de pièces profanes, dédiées à l’amour ou à la nature, on trouve dans le catalogue de Gounod de nombreux cantiques, destinés à prêcher l’amour divin par-delà les murs des églises. Doué d’une grande sensibilité littéraire, Gounod choisit avec beaucoup de soin les livrets de ses opéras comme les textes de ses mélodies et, dans l’ensemble de son œuvre vocale, il propose une mise en musique subtile de ces supports, notamment grâce à une grande liberté formelle et une large palette de couleurs harmoniques.

Tilquin-Constans

Programme du concert

Charles GOUNOD et ses contemporains
Mélodies à une et deux voix

Interprètes

Clémence Tilquin soprano
Anaïs Constans soprano
Anne Le Bozec piano